• Je dois garder les pieds sur terre. Sinon je ne vois rien dans les nuages.

    Laisse ma plume courir
    Qui sait peut-être qu'un jour
    Un bon poème d'amour
    Viendra sur mon papier pour y mourir

    Comme une vague d'hiver
    Sur les sables de La Panne
    Quand la mouette en ricane
    En soupirant de n'être plus la mer

    Laisse mes idées grandir
    Au loin sur ce que j'ignore
    Peut-être un poème y dort
    Une beauté dont je pourrai me saisir

    Comme une étoile filante
    Qu'on imagine siffler
    Peut-être même exhaler
    De lumineuses rêveries ardentes

    Mais mon regard se distingue
    De mes rêves alors j'ose
    Tomber dans la basse prose
    De toi je suis vraiment, simplement dingue. 

    « A mon enterrement.Développement d'une idée du précédent poème, dans un autre sens. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :