• L'aube tranquille

    Je vous reverrai à l'aube tranquille
    Quand il n'y aura plus d'ombre en Paris
    Ténèbre et soleil fondront sans un cri
    Nous admirerons l'éveil de la ville

    Je maudis l'écart, les cœurs puérils
    L'amour qui s'échappe en salmigondis
    Les fleurs que n'aimez Les cadeaux bannis
    Aussi ce parfum loin d'être subtil

    Jonchent mon plancher des milliers de feuilles
    Aux encres séchées noires comme un deuil
    Quelque gribouillis Uniques costumes

    J'ai ce mauvais tic J'écris à mitraille
    Je lèche ma plaie Je tombe et défaille
    Mon cœur est mauvais autant que ma plume.

    « HaikuOuLiPo : Ulcérations »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Mars 2012 à 10:41

    "L'aube tranquille"; ça sonne bien.

    Ça sonne hors de l'emprise du temps comme un moment volé; un moment entre deux; paisible; brumeux; presque un peu lugubre.

     

    "Aux encres séchées noires comme un deuil"; c'est beau comme manière de dire.

    Dans mes écrits moi j'abandonne ma souffrance; un peu de qui je suis et du trop plein que je vis... Ecrire est une délivrance; un pas sur la résignation; le deuil de ce qui m'échappe.

     

    Les trois dernières lignes sont belles; elles me plaisent beaucoup aussi.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :