• Le petit orage
    Qui gronde
    Qui gronde

    La petite rage
    Qui germe
    Qui germe

    L'infime pensée
    Qui fronde
    Qui fronde

    L'infirme pensée
    Qui ferme
    Qui ferme. 


    votre commentaire
  • Petit craquage des examens.

    Bois pour distraire ton envie Ton coeur râleur
    Bois pour l'enfant brisé en vol, laissé à terre
    Bois pour tous ceux ici, pour ceux qu'ont leurs malheurs
    Bois pour le vieux tout sec, isolé, grabataire

    Bois pour un monde simple Un monde de désirs
    Bois pour ne plus penser le temps d'une soirée
    Bois pour remettre en cause et bois jusqu'à gésir
    Bois pour tolérer même un sinistre enfoiré

    Que la raison ne soit qu'une simple fenêtre
    Et que la création ne t'appartienne plus
    Et que la boisson donne à une idée de naître
    Et de te revenir pour autant qu'elle plût

    Et quand l'esprit revient, qu'il réconforte l'âme
    Bois pour te réveiller, béant face à ce monde. 


    votre commentaire
  • Tout n'est pas rose en Belgique. Bon, c'est pas les Bisounours d'habitude, mais disons que le climat est tendu. Pour l'histoire, une femme en niqab a été interpellée parce qu'elle refusait de donner son identité. Emmenée au poste de police, elle a cassé le nez d'une policière chargée de faire une fouille superficielle, et porté des coups à une autre policière. Relâchée peu de temps après (la détention par la police administrative ne pouvant durer plus de 12 heures), la femme en question lance un mouvement d'émeute qui prend dans le quartier de Molenbeek : deux jours d'émeute, émotion politique, tout le tintouin. Le mouvement est encouragé par le mouvement extrémiste Sharia4Belgium. 

    Pourquoi j'en parle ? Parce que je veux promouvoir une idée pour un "camp" ? Non. Trois fois non. 

    Ayant des sources à la fois journalistiques et non journalistiques, plusieurs choses me frappent à l'esprit face à cette problématique. Nous sommes dans une situation ou l'information est un explosif dangereux. Faisant face à un extrémisme montant dans les faits et à une multitude d'amalgames inquiétants de tous côtés, l'information, quelle qu'elle soit, sera forcément discréditée, manipulée, exagérée. Un manque d'esprit critique caractérise les débats en réaction aux événements récents, peu importe le niveau et l'origine des interlocuteurs. Des messages proclamant que l'Occident doit tomber, d'autres appelant à l'expulsion de tous. De quoi faire perdre le sentiment d'humanité. Ce manque d'esprit critique exacerbe ces extrémismes.

    Quand l'amalgame commence-t-il ? Dès le moment où nous pensons l'autre comme un tout homogène. Il y a autant de pensées que de penseurs, et dans des cas délicats, attribuer une pensée à un groupe de penseurs, important de plus, revient à dynamiter le raisonnement social que l'on veut faire suivre. 

    Pense l'autre comme un tout homogène celui qui imagine une communauté musulmane entièrement constituée d'intégristes religieux. Mais pense l'autre comme un tout homogène celui qui s'imagine une philosophie religieuse dépourvue d'extrémismes. Pense l'autre comme un tout homogène celui qui établit des "théories du complot" qui exagère les relations Justice-Politique-Médias, au service d'un Etat raciste. Pense l'autre comme un tout homogène celui qui estime que la Justice est efficace à 100%, que les médias sont objectifs et qu'il n'y a pas de couacs dans les administrations. 

    Celui qui pense l'autre comme un tout homogène franchit le premier pas vers le racisme ou vers l'extrémisme. Et ces deux derniers sont les crocs d'un vampire sur les flancs de la société. Il y a des extrêmes dans la population. Ce sont eux qu'il faut combattre, pas la population.

    Le monde est complexe, mais les outils pour l'appréhender sont tellement simples, pour peu que l'on ouvre son esprit. Eviter l'amalgame. Eviter de penser en camps. S'informer. Ne pas se baser uniquement sur des impressions.

    L'extrême ne doit pas faire oublier le milieu.


    votre commentaire
  • Je sais, ça fait beaucoup de coups de coeur en peu de temps, mais les examens se faisant présents, je n'ai pas vraiment le temps d'écrire énormément... 

    Benjamin Schoos, alias Miam MonsterMiam est un artiste belge (cocoribière), ancien chroniqueur du Jeu des Dictionnaires, un jeu radiophonique humoristique centré sur la recherche de la définition de mots insolites. Créateur du label Freaksville Records, il produit quelques artistes, ainsi que sa propre musique. 

    Pour les longues périodes d'étude, je conseille ses Freaksplanet, remixes de deux heures de musique underground. 

    Ici : une chanson en duo avec Laetita Sadier, une artiste française. Enjoy !

    Son site internet !


    votre commentaire
  • Alors, pour le blog coup de coeur de l'année (parce que quand on fait les statistiques, j'ai fait deux articles coup de coeur sur deux ans), on prend du gros, du costaud, du génial : Bouletcorp.

    Alors, Boulet, c'est un dessinateur qui vit à Paris, que j'ai découvert il y a quelques années dans les Tchô (ce magazine qui était d'abord un grand dépliant, puis un vrai magazine), notammant par Raghnarok, La Rubrique Scientifique... C'est un trèèèès très bon dessinateur aux diverses techniques, qui dessine avec beaucoup de petits traits (ça donne du volume). C'est très bon, et il cache une grande intelligence sous ses cheveux roux. 


    votre commentaire
  • Voici la deuxième partie de la nouvelle. Je ne sais pas combien de parties il y aura, mais on peut au moins en attendre deux autres. 

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Voici une nouvelle sur laquelle je travaille encore à l'instant. La première partie est finalisée, je posterai les suivantes au fur et à mesure de leur achèvement. Bonne lecture !

    Lire la suite...


    votre commentaire