• Retrouvailles

    Lorsque nos doigts s'effleurent
    Au bruissement des feuilles
    Dans l'aube pleine de noirceur

    Dans l'ombre du tonnerre
    Jouons le simple accueil
    Palmes et pluies au fil de l'air

    Au gré du foudroyeur
    A l'envi de mon oeil
    La courbe douce à moi s'éclaire

    La clameur de l'enfer
    Chante un céleste orgueil
    Réduisons l'univers à l'union de nos coeurs. 


     

    « Les mortsBlog Coup de Coeur : Beautalism »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :