• Yesterday.

    Sous la cime
    J'étais nimbé du chant des oiseaux
    Sifflotant comme un abîme
    Bordé de lune et de roseau

    Sur ton dos
    J'admirais l'amour qui se dessine
    Je sais que tout était faux
    Ombre mordante et assassine

    Pourquoi 
    Faut-il partir Amour
    Pour faire un tour ?

    Je veux
    Faire un petit détour
    Près de ta cour

    Et m'allonger au coin du feu
    Laisse-moi vivre auprès de toi 

    Sur tes lèvres
    J'ai appris à compter les étoiles
    Mêlant patience et fièvre
    Guettant le ciel que tu me voiles

    Pourquoi
    Faut-il mener Passions
    Sans horizon ?

    Je veux
    M'éloigner pour de bon
    De ta maison 

    Et rêvasser Fragile et vieux
    D'un souvenir qui était toi.


     

    « Petit poème rapide !Insomnies éternelles. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :